Vous êtes ici

Comment surveiller la réponse au traitement et mettre en évidence un échappement aux thérapies ciblées ?

PA7-4: Monitoring drug response and therapeutic escape - G. Long

 

Actuellement, le standard thérapeutique est basé sur la réalisation d’une surveillance scannographique toutes les 8 à 12 semaines et d’une IRM tous les 3 mois au cours d’un traitement par thérapie ciblée. Il parait important de trouver une alternative permettant de distinguer les patients chez qui il est prévisible d’observer une résistance primaire, de ceux susceptibles de développer une résistance secondaire, et enfin de ceux susceptibles d’être de longs répondeurs au traitement. L’étude des altérations génétiques initiales ne permet pas de prévoir une bonne réponse thérapeutique. En revanche, la mesure par PCR d’un niveau élevé d’ADN complémentaire libre circulant muté V600, est corrélée avec l’obtention d’une faible réponse thérapeutique selon RECIST. Ainsi la réponse thérapeutique au traitement par anti-B-RAF pourrait être évaluée par cette méthode qui a pour avantage de permettre une détection précoce de la progression, avant sa visibilité scannographique.

Dr Nausicaa Malissen

 

N. Malissen a déclaré n’avoir aucun lien d’intérêts en relation avec ces publications.