Vous êtes ici

Longs répondeurs au vemurafenib et au dabrafenib

PL1-1: Long term responses with vemurafenib and dabrafenib - Axel Hauschild

 

Cette présentation s’intéressait aux deux inhibiteurs de B-Raf commercialisés : le vemurafenib et le dabrafenib. Le taux de survie à 3 ans des patients traités par ces deux molécules est estimé à 30 % et les données de survie à 5 ans sont attendues pour 2016. Les facteurs prédictifs de réponse prolongée au traitement sont un taux de LDH normal, un stade AJCC ou un sous-stade métastatique selon la classification TNM peu élevés et un score ECOG faible. Ainsi pour le vemurafenib, la durée de survie sans progression était de 7,7 mois, seuls 13 % des patients ayant des LDH élevés répondaient au traitement tandis que la médiane de survie globale des patients ayant un taux de LDH normal était de 19,8 mois. Les patients ayant des métastases cérébrales répondaient dans une plus faible proportion au traitement avec une médiane de survie globale de 7,7 mois. Contrairement à ce qui avait initialement été supposé, les patients ayant une faible charge tumorale sont ceux qui bénéficiaient le plus des thérapies ciblées anti B-Raf.

Dr Nausicaa Malissen

 

N. Malissen a déclaré n’avoir aucun lien d’intérêts en relation avec ces publications.