Vous êtes ici

PL1-2 : Dabrafenib + trametinib / PL1-3 : Vémurafenib + cobimetinib

PL1-2 : Dabrafenib + trametinib - G. Long
PL1-3 : Vémurafenib + cobimetinib - B. Dréno

L’essai Combi-D a comparé l’association d’un inhibiteur de B-Raf, le dabrafenib, et d’un inhibiteur de Mek, le trametinib, versus l’utilisation du dabrafenib seul. La survie globale était de 25,1 mois avec la combinaison vs 18,7 mois avec le dabrafenib seul (HR 0,71, p = 0,011), soit une réduction de 29 % du risque de mortalité. On notait la survenue d’épisodes d’hémorragies cérébrales, considérées comme non liées au traitement, avec l’utilisation de la combinaison et non rapportés avec l’utilisation de dabrafenib seul. Un essai évaluant l’efficacité de la combinaison chez les patients porteurs de métastases cérébrales actives, exclus de ce protocole, est en cours.

De façon analogue, les résultats de l’essai CoBRIM confirment la supériorité de l’association cobimetinib + vemurafenib versus vemurafenib seul. Les durées de survie sans progression étaient respectivement de 12,2 mois et 7,2 mois (HR 0,58) soit des taux de réponse objective de 69,9 % pour l’association versus 50 % pour le vemurafenib seul. Il est important de noter que l’effet était indépendant du taux de LDH. En termes de tolérance, les effets secondaires apparaissent dans les 28 premiers jours et étaient pour l’essentiel résolutifs rapidement, notamment les rétinopathies séreuses.

Laura Troin

 

L. Troin a déclaré n’avoir aucun lien d’intérêts en relation avec ces publications.